Le Der à l’heure africaine

Publié le par Ligue de l'enseignement en Meuse

undefinedundefinedPour peu que l’on fasse un petit effort d’imagination, les rives du lac du Der ne sont pas si éloignées que ça de celles du Lac Victoria…

C’est la troublante expérience qu’on fait les élèves des écoles de Bazincourt, Montplonne et Rupt-aux-Nonains, débarqués le 21 janvier dernier au Centre de Loisirs UFOLEP de Giffaumont, propriété de la Fédération des Œuvres Laïques de la Meuse, pour vivre une classe de découvertes très originale. 

Leur billet pour l’Afrique, ils l’ont pris quelques heures après leur arrivée, lors de la découverte de « La Grande Histoire de Léa et Touma », un conte d’inspiration africaine écrit sur mesure par la directrice du centre. La tête dans les nuages mais les pieds bien sur la terre de Champagne, ils ont découvert, en vrai, les grues du Der, quand même un peu différentes de celles du Kenya…, et les maisons à pans de bois et torchis des villages alentours. Ils se sont initiés à la pratique du djembé et du chant africain.  Comme là-bas, ils ont fabriqué des bijoux et des petits objets en terre, ils ont appris à tirer à l’arc. Même le soir, lors des veillées, ils ont pu découvrir des jeux africains comme l’Awalé et regarder des documentaires sur les Massaï ! Jeudi soir, après avoir dégusté un couscous délicieux, ils ont dansé sur des rythmes africains dans la grande salle du centre, parée pour l’occasion de grandes tentures de toile…

« J’ai bien aimé tout ce qu’on a fait » conclut Noémie, élève de CM1, en décorant son djembé fabriqué artisanalement.

Il semble bien que pour les 34 élèves de Mesdames Barthélemy et Villette, ce séjour ait tenu toutes ses promesses et laissé une empreinte indélébile…
De Loïc RAFFA, responsable secteur Education
 

 

Publié dans La Ligue en Meuse

Commenter cet article