Ateliers relais : une réponse face aux risques de rupture scolaire

Publié le par Loïc RAFFA

 

En sa qualité d'association complémentaire de l'école, la Ligue de l'Enseignement – Fédération de la Meuse, est depuis 2006 partenaire de l'Education Nationale pour mener à bien un dispositif éducatif spécifique : les Ateliers relais.


Ce dispositif accueille des collégiens en « décrochage scolaire » et développe, avec le soutien de nombreux partenaires, un projet éducatif visant à remobiliser ces jeunes et leur redonner goût aux apprentissages.


 Une nouvelle formule pour 2009


Jusque cette année, ces ateliers avaient lieu au centre la Mazurie à Beaulieu-en-Argonne et fonctionnaient en internat-relais.

A son arrivée en septembre dernier à la tête de l'Inspection Académique de la Meuse, Madame Maire a décidé de revoir l'organisation du dispositif qui ne correspondait plus aux textes officiels. Sa coordination a donc été confié à Hélène Salzard, Chargée de mission prévention des ruptures scolaires à l'Inspection Académique. Désormais rattaché au collège Jacques Prévert de Bar-le-Duc, ce dispositif fonctionnera en 3 sessions de 4 semaines. 6 jeunes maximum, repérés pour leur absentéisme fort, leur démobilisation ou leur rejet de l'institution scolaire intègrent l'atelier pour une ou deux sessions, suivant leurs besoins.


Au menu de la première session


Quatre jeunes venus des collèges de Ligny-en-Barrois et Bar-le-Duc ont participé à la première session du dispositif nouvelle formule. Secourisme, ateliers philosophiques, ateliers de raisonnement logique, jeux coopératifs, français, mathématiques, EPS : un programme fourni proposé une équipe pédagogique mixte, composée de professeurs et de partenaires associatifs (ASSM, CMPP, OCCE, PJJ, FOL). Et ce n'est pas tout... car la particularité pédagogique des ces ateliers, depuis leur création, réside aussi dans la mise en place d'un projet fédérateur, en l'occurrence ici la mise en voix et en images de poèmes-apéritifs, véritables petites gourmandises stylistiques, cuisiné par Bernard Friot.

Poèmes Pressés à dire et à voir



La Bouche Pleine de poèmes pressés (du recueil du même nom), Daniel Sanzey, comédien et metteur en scène au théâtre du fauteuil à Nanterre et Loïc Raffa, Ligue de l'Enseignement de la Meuse, professeur d'Ecole et photographe à ses heures, ont encadré main dans la main cet atelier artistique. L'idée : donner les textes de Friot à entendre et à voir, en conjuguant la voix et la force expressive de la photographie.

Après des débuts plutôt timides, les jeunes se sont rapidement pris au jeu, amusés par ces poèmes et la possibilité de jouer avec, de se les lancer à l'occasion d'une petite joute verbale, de les déclamer en s'appuyant sur le rythme des vers. Chemin faisant, les jeunes ont été invité à mettre en scène des objets, à se mettre en scène eux-même et à se photographier, de manière à illustrer visuellement les poèmes. Une formation complète sur la photographie, numérique mais aussi argentique, au labo photos de l'IUFM, ont permis à l'équipe de maîtriser ce médium et de réaliser des images étonnantes.


La présentation des travaux réalisés a eu lieu vendredi 6 février dernier, à l'occasion de la clôture de la première session. Les sourires de l'assemblée, ceux des jeunes, ont pu être un premier élément d'évaluation de la session. Un bilan extrêmement positif pour ces jeunes qui, nous l'espérons, retrouveront leur collège d'origine dans un meilleur état d'esprit.




Publié dans La Ligue en Meuse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article